Le mot d’elle aussi

Pour ceux qui n’aiment pas les calembours, avouez que celui-ci a au moins le mérite de nous apprendre comment on prononce les trois lettres OSI dans le fameux modèle OSI^^

Le Modèle OSI, c’est quoi ?

C’est simplement une norme, un standard qui préconise comment les ordinateurs reliés entre eux doivent communiquer.

Parce qu’au début d’internet, chaque constructeur avait un peu sa manière de faire, ce qui n’aidait pas pour relier sur un même réseau des machines de marques différentes. Alors l’ISO (International Standard Organisation) a fait comme pour les autres industries et a créé une norme: le modèle OSI (pour Open System Interconnexion).

OSI décrit la construction standard d’une architecture réseau en 7 morceaux appelés « couches »:

– les couches basses (1, 2, 3, 4) décrivent le transport des données physiques entre les machines,

– les couches hautes (5, 6, 7) décrivent comment est traitée l’information.

Les 7 couches du modèles OSI

Imaginons la situation schématisée ci-dessous dans laquelle Zakia, depuis son salon, envoie un fichier Excel à Loïc, au travail :

OSIDans la pratique, elle met le fichier en pièce-jointe d’un e-mail et clique sur « envoyer. » C’est la flèche du haut du dessin.

Pour arriver à un tel niveau de facilité, l’information a quant à elle dû passer par toutes les couches : ce sont les autres flèches qui descendent et qui remontent.

Si on  reprend notre exemple, couche par couche :

7. Application  : c’est le logiciel qui sert d’interface entre Zakia et son ordinateur, donc ici sa messagerie mail.

6. Présentation : le mail est ensuite formaté pour être bien présenté : bonne sémantique, bonne syntaxe, cryptage/décryptage…

5. Session : une fois que le mail est prêt à être envoyé, une session doit être ouverte entre les diverses applications qui vont communiquer entre elles.

4. Transport : cette couche prépare le transport des données notamment en les divisant (en séquences) et en indiquant le port à utiliser. Du côté de Loïc, c’est au niveau de cette couche que ces mêmes données seront réunies. Le protocole le plus utilisé de la couche transport est le fameux TCP (Transport Control Protocol).

3. Réseau : une fois qu’on sait quel port utiliser, la couche réseau va se charger du routage (relai) du point A à un point B et de l’adressage des données (avec le protocole IP).

2. Liaison de données : c’est là qu’est établie la liaison physique entre les hôtes (certaines erreurs de la couche physique sont aussi corrigées là). Cette couche va fragmenter les données en trames qui seront envoyées une à une sur la couche physique.

1. Physique : la couche physique va recevoir les trames et les convertir en bits qui seront ensuite mis sur le média pour envoi. C’est donc sur cette couche que va se faire la transmission de signaux électriques ou optiques.

Et voilà le chemin que parcours le mail de Zakia (dans une sens puis dans l’autre) pour arriver jusqu’à Loïc, son destinataire !

2 réflexions au sujet de « Le mot d’elle aussi »

  1. loic

    Bravo pour le jeu de mot !
    Attention la couche « Présentation » est une fausse amie : elle convertie l’information pour être lisible (par une machine ou un humain) mais ne gère pas vraiment l’aspect visuel pur qui est délégué à la couche application. Je préfère l’expression qui dit que la couche présentation gère la syntaxe et la sémantique des données transmises.

Laisser un commentaire